Intervention de Maxime Mégret-Merger

Madame la maire, 

Je souhaiterais revenir sur votre introduction. Si nous partageons le principe d’une vaccination du plus grand nombre de personnes prioritaires le plus vite possible, le groupe En Avant Cachan ne valide pas votre discours ! Concernant le trou dans la raquette de l’absence de vaccination dans les RPA, nous avons fait remonter le problème. Madame la maire, l’humanité fait face à un défi jamais vu : se vacciner au plus vite face à un virus inédit et mortel ! Vous vous rendez bien compte que vacciner 70 millions de personnes deux fois, ça ne se fait pas en un mois ! Il n’y avait pas assez de doses et vous vouliez plus de centres ? Où est la cohérence ?

Il y a un problème dans la politique vaccinale ? Vous remettez en cause l’action de l’Etat ? Vous êtes haut fonctionnaire, vous savez comment il fonctionne ! Nous vous attendons pour accompagner une prochaine réforme de l’Etat ! 

Enfin nous ne partageons pas votre démarche nauséabonde d’envoyer une lettre à tous les commerçants pour leur dire que vous êtes à leurs côtés et dans le même temps solliciter leur signature pour votre pétition qui n’a, du reste, recueilli que 530 signatures malgré tout le battage médiatique. Comme quoi les gens ont pris conscience qu’on ne vaccine pas 7 milliards d’humains en un claquement de doigts !

Madame la maire, Monsieur le premier adjoint, mes chers collègues,

Voilà bientôt un an que vous avez été élus dans un contexte exceptionnel, alourdi par un confinement annoncé dès le lendemain du vote, puis d’un second. Heureusement nous avons évité le troisième, que beaucoup de vos formations politiques, Madame la maire, Monsieur Trouillas, appelaient de leurs vœux… le tout suivi par la plus importante crise sanitaire, sociale et économique depuis la seconde Guerre mondiale.

1 an où toutes les Cachanaises et les Cachanais se sont mobilisés pour les autres, le corps médical, les agents de la ville, les associations, même si certaines ont dû faire leurs fonds de poches pour boucler les activités des enfants cet été, les travailleurs, les télétravailleurs, les élus, pour que toutes et tous nous gardions la tête hors de l’eau, et pour soutenir chacune et chacun, de nos jeunes à nos anciens.

La ville de Cachan a joué son rôle !

Oui mais voilà ! 1 an plus tard la crise s’est installée et nous devons aller de l’avant, sans oublier personne sur le bord du chemin bien sûr !

1 an où il semble que rien n’a changé à Cachan, des rues toujours sombres, des encombrants toujours encombrants, une propreté à géométrie variable, des conseils de quartiers qui semblaient à l’abandon et un plan vélo que l’on attend toujours !

Certes le centre ville s’est réveillé, pardon ! connecté mardi soir, comme quoi la technologie a parfois du bon ! Lors de ce conseil de quartier des annonces y ont été faites comme l’arrivée d’une brigade verte avant la fin de l’année que nous appelions de nos vœux ! Enfin !

Alors venons en à ce rapport d’orientation budgétaire ; et je remercie les services pour ces données et les élus pour cette prose politique !

Nous y apprenons que Cachan a reçu plus de subventions de l’Etat qu’en 2017, qu’en 2018, et qu’en 2019 (FPIC déduit !), que les impôts locaux n’ont pas augmenté depuis 17 ans mais que l’on ne se satisfait pas du gain de pouvoir d’achat pour ses habitants avec la suppression de la taxe d’habitation, pas besoin d’un prix Nobel pour s’en rendre compte ! Certes vous perdez en autonomie mais cette perte de levier doit vous forcer à vous réinventer pour trouver d’autres sources de financement ! Soyez imaginatifs ! Surprenez-nous ! On y apprend enfin que la dette est saine et stable.

Seulement dans ce ROB, nous ne voyons pas quel manque de rentrées fiscales la suppression de la taxe d’habitation occasionnera. 

Nous ne voyons pas les investissements alloués au plan vélo que nous avions signé vous et moi lors des dernières élections municipales et que les Cachanaises et Cachanais attendent impatiemment !

Nous ne voyons pas la volonté de mesurer et communiquer les dépenses énergétiques des bâtiments municipaux qui permettraient aux habitants de mesurer l’effet réel de la ville en matière de transition énergétique.

Nous ne voyons pas non plus d’effort financier fait par la ville pour la Maison de Santé au carrefour des poulets, ni les efforts pour rendre transparent l’accès aux 32% des logements sociaux à nos Cachanaises et Cachanais qui doivent attendre 10 ans pour en bénéficier !

Enfin nous souhaiterions voir figurer dans le prochain ROB deux sections :

– Une section regroupant tous les investissements et les dépenses en matière écologique et de transition énergétique (agriculture urbaine, voitures électriques, rénovations énergétiques…) afin de valoriser les budgets annuels en matière environnementale aux yeux des habitants ;

– Les grands absents de ce ROB sont l’emploi et l’économie ! Ce ne sont pas des gros mots madame la maire ! Ils peuvent être sociaux, solidaires et vertueux ! Alors vous allez me dire que ce n’est pas de votre compétence ! Certes ! Mais en fait si ! Les Cachanaises et les Cachanais vous ont élu au territoire du Grand Orly-Seine-Bièvre dont c’est la compétence ! Et les habitants ont le droit de savoir quelles directions vous allez porter en leurs noms, en notre nom, lors du débat d’orientation budgétaire de cette collectivité afin que Cachan bénéficie au mieux des actions du territoire dans ces deux domaines entre autres. Ainsi une section propre lors du prochain ROB est tout à fait justifiée !

Il y aurait tant d’autres choses à dire et la démocratie serait encore plus vive si les documents nous étaient communiqués dès leur réalisation.


0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *