94% des votants d’Arcueil, Cachan, Chevilly-Larue, Fresnes, Gentilly, Ivry-sur-Seine, Le Kremlin-Bicêtre, Orly et Vitry-sur-Seine, ont fait le choix d’une régie publique de l’eau, et donc de sortir du SEDIF !

Vu comme ça, nous aurions pu applaudir le plébiscite… s’il n’y avait pas eu QUE 15 080 bulletins et 72 heures pour les dépouiller alors qu’une partie du vote était numérique… Qui a supervisé le bon déroulement du dépouillement pendant 72h ? Ne serait-ce que pour le respect des données personnelles ? Bref, une grande leçon de démocratie ! 

15 080 bulletins pour 180 055 inscrits, soit moins de 8,4% de participation, car les jeunes de 16 à 18 ans, dont nous ne pouvons évaluer le nombre, étaient également invités à participer à ce bel élan démocratique ! Cachan « brille » parmi les 9 communes concernées par un taux de participation de moins de 11,3% !

Tous ceux qui se posaient la question (sans avoir pu obtenir de réponse !) de la portée de ce vote, décisif ou consultatif, ont depuis mercredi soir, leur réponse de la bouche même du Président du Conseil d’Administration de la régie de préfiguration, Fatah Aggoune : « Ce vote acte notre non-ré-adhésion au SEDIF » ! Le choix étant acté avant même cette votation, la régie de préfiguration est là pour en témoigner, à quoi bon tout ce cinéma ? Abîmer la démocratie après les gifles reçues lors des élections régionales et départementales de mars dernier, alors que certains  au conseil municipal de Cachan, par la voix de Stéphane Rabuel notamment, espéraient la voir grandie par cet événement ? Ou bien compter ses forces et financer une belle opération de communication au profit des majorités en place ? Avons-nous le droit en tant que citoyen de questionner le coût d’une telle opération pour les collectivités ?

Rappelons que l’eau est un bien commun essentiel à tous les êtres vivants, elle n’est ni une marchandise, ni un jouet aux mains de petites politiques politiciennes !

La morale de cette histoire, pour nous qui avions demandé une information claire sur les enjeux (sociaux, écologiques, économiques…), et une sensibilisation de plusieurs mois pour intéresser et renseigner le plus grand nombre (nous en avions le temps) : Qu’importe le sujet, fondamental ou pas, qu’importe le taux de participation, seul le résultat compte ! Rien ne sert de partir à point, une petite course de dernière minute suffit… 

Categories: Non classé

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *